Accueil

BIENVENUE SUR "quais270"

Sur ce site personnel gratuit et libre d'accès, suivez les grands projets et autres améliorations qui façonnent progressivement le quartier des RIVES DE FLOIRAC.

Les articles sont accessibles collectivement par le menu horizontal en haut de page (onglet "blog") ou individuellement par le menu vertical droit (widget "derniers billets"). Ils sont tous ouverts aux commentaires.

Accèdez aux albums photos par le menu horizontal en haut de la page d'accueil (onglet "album").

 

Utilisez l'open data pour communiquer sur d'autres thèmes avec le webmaster et/ou entre vous (widget OPEN DATA du menu vertical droit).

 

Bonne lecture !

 

curage sur la noue (05mai21)

A notre demande, le premier des trois curages annuels du réceptacle des eaux pluviales a débuté ce mercredi 05 mai.
Cette opération contribue, entres autres mesures d'hygiène, à la lutte préventive contre le moustique tigre.
Merci au SABOM (Service Assainissement Bordeaux Métropole) et aux intervenants.

P1040897

moustique tigre / prévention (15mai20)

Moustique tigre img principale 678 454

La Gironde fait partie des 58 départements placés en zone rouge (plus haut niveau de vigilance) pour la surveillance du moustique tigre (Aedes albopictus). Cela signifie qu'il y est implanté et actif. Rappelons qu'il est notamment vecteur de dengue, Chikingunya et Zika, maladies virales transmises au moment de la piqûre.

Chacun doit adopter des mesures préventives permettant de lutter contre les gîtes larvaires. Cela suppose notamment d'éviter de conserver de l'eau stagnante dans les jardins, balcons, terrasses et loggias.
Les trois curages annuels de la noue obtenue par "quais270" contribuent hautement à l'efficience de cette lutte préventive. Corriger le mauvais état sanitaire du fossé longeant la voie Eymet est désormais notre objectif prioritaire. 

quelques consignes de bon sens 
Sante moustiquetigre lesbonsgestes

LE RECONNAITRE

  • Il a des rayures noires et blanches (pas de jaune), sur le corps et les pattes
  • Il a deux ailes, une paire d’antennes longues et une trompe dans le prolongement de la tête
  • Il est très petit, environ 5mm
  • Il est source de nuisance et pique le jour.
  • Sa piqûre est douloureuse.

ALERTER

Si vous avez détecté sa présence vous pouvez faire un signalement via le potail suivant : https://signalement-moustique.anses.fr/signalement_albopictus/

L'usine BME (05mai21)

05 mai 2021 : La campagne de mesurage de la qualité de l'air sur zone et de la concentration des polluants émis (ou susceptibles de l'être) par l'usine BME, que nous avons demandée, devrait bientôt avoir lieu. Vous en serez informés.

27 février : A notre demande, le principe d'un mesurage de l'air ambiant a été retenu, permettant d'évaluer la concentration en substances indésirables émises par l'usine. A suivre, donc.

Vous êtes de plus en plus nombreux à vous dire indisposés par "les odeurs de goudron" qui émanent,de l'usine Bordelaise de Matériaux Enrobés (BME), fréquemment et de façon parfois prolongée.

Installée rue Marcel Paul (après la déchèterie) depuis 1967, époque où ce secteur industriel était dépourvu d'habitations, cette usine n'a sans doute plus sa place à proximité immédiate d'un quartier résidentiel, d'une école, d'une clinique et d'une cuisine centrale. C'est là l'opinion de beaucoup d'habitants, partagée par "quais270".

Selon nos premières recherches, il est très vaisemblable que l'usine respecte les normes actuellement en vigueur en matière d'émission de matières polluantes et dangereuses au plan sanitaire. Il n'empêche, les odeurs désagréables qui envahissent très régulièrement notre quartier et au-delà indisposent, elles inquiètent. Outre cette préoccupation, il convient aussi de considérer les désagréments induits par la circulation des poids lourds, encombrants, bruyants, qui laissent les voies de circulation poussiéreuses et boueuses.

En première phase, "quais270" souhaite recueillir l'avis des riverains sur le sujet, par le biais d'un sondage accessible depuis le menu droit de cette page d'accueil. En fonction du résultat, nous proposerons à monsieur le maire, aux services compétents de la métropole et du département, d'envisager le départ de la BME des Rives de Floirac et la reconversion du site. Pourquoi ne pas imaginer des jardins partagés sur tout ou partie de ces trois hectares, des aires de jeux, un espace de détente pour les chiens, des places de parking ?
 
En 2019, dans le cadre du 15e concours Europan ayant pour thème "les villes productives", des architectes ont imaginé un nouvel aménagement pour le secteur de la Jacquotte (depuis la rue Alfonséa jusqu'aux quais). Leur projet a étérécompensé par un jury national. Ils gommaient la BME de notre quartier. Pourquoi ne pas s'inspirer de leurs idées accueillies très favorablement à l'époque par tous les élus métropolitains ? 

P1040838Img 1070

nourrir les oiseaux (03mai21)

Pain riz graines

Nourrir les oiseaux au devant desquels l'on se rend lors de balades et dont certains font même un but, est sympathique. Raison de plus pour ne pas transformer une bonne action en ungeste dommageable pour leur santé. Les oiseaux ont un métabolisme fragile. Les nourrir sans discernement peut compromettre leur santé, leur intégrité et générer des effets délétères pouvant être létaux.

Parce qu'il contient du sel, de la levure, du gluten, le pain est à proscrire absolument. Une affection invalidante imputable au pain, qui frappe certains palmipèdes comme les oies et les canards, est une forme de dysplasie appelée syndrome de l'aile d'ange. Autre problème, le pain va rapidement développer des moisissures et se charger en agents bactériens potentiellement pathogènes. Enfin, le pain va attirer des animaux nuisibles, comme les rats. Les problèmes sont à peu près les mêmes, en ce qui concerne le riz, la semoule, les pommes de terre, etc.

Le riz cuit peut être proposé aux palmipède, comme cela est indiqué aux parc des étangs. Prudence, car il remplit les petits estomacs mais est très faible en valeur nutritive. Il est ici question  ici du riz seul, sans accompagnement, préparé à cette fin. Il est impératif de proscrire tout aliment animal, d'origine animale ou ayant été au contact de tels aliments dans une préparation (pour le dire simplement, on ne jette pas aux oiseaux le reste de semoule du couscous ou de carottes du bœuf bourguignon ...).

Préférez les fruits sans pépins ni noyaux (et sans pesticides ...) et mieux encore, les graines que l'on trouve en magasin pour ce nourrissage. Concernant les boules de graisse contenant des graines, c'est très bien mais seulement en hiver (eh oui, les oiseaux peuvent aussi devenir obèses !).

Pour le bien-être des animaux, tout cela doit donc se faire avec raison et modération. En cas d'épizootie de grippe aviaire, comme en connaît régulièrement le quart sud-ouest de la France, les consignes données par les autorités doivent être scrupuleusement respectées ; elles peuvent alors proscrire temporairement des modes de nourrissage pour certains oiseaux.

181600723 3728090507314110 8091705953181824854 n

Mécontentement et déception (26avr21)

Ce lundi 26 avril, les jardiniers de la société mandatée par la métropole pour l'entretien de la noue sont intervenus. Comme cela s'est produit une fois déjà, ils ont rasé les espaces qui doivent être maintenus en prairie (tonte raisonnée, fauche tardive). Alors que les fleurs y poussaient, que les insectes, les mésanges et les bergeronnettes s'en emparaient, tous ces espaces sauvages préservés ont disparu (mon intervention in extrémis a permis de sauver un carré dans le haut de la noue).

 Immédiatement contactés, les services techniqus de la ville se sont à leur tour rapprochés de la métropole. Les consignes sont redonnées, mais tout est à refaire ; quelle déception. Heureusement que nous sommes encore tôt dans la saison, mais il va falloir attendre pour retrouver nos prairies.

Image 4617

Pont SV_chantier

04 mai

Img 1259

22 AVRIL

20210422

pont Simone Veil (17avr21)

mise à jour 28 avril 2021

La webcam river droite vient d'être installée. Vous serez informés dès que le visionnage sera effectif.

mise à jour 23 avril 2021

Nous avons sollicité la mairie afin que le chantier bénéficie d'un visionnage permanent par une webcam depeuis la rive droite, comme cela existe sur la rive gauche. Merci à Aurélien pour cette suggestion. Ci-dessous, le lien permettant de visualiser le pont depuis la webcam rive gauche :

https://www.bordeaux-metropole.fr/Grands-projets/Grands-equipements/Pont-Simone-Veil/L-avancee-du-chantier/Webcam

T5vv5bb

Dès le 19 avril 2021 (jusqu'en août 2022), les travaux vont prendre une visibilité accrue et même spectaculaire, avec la réalisation des fondations profondes de très gros diamètre puis des piles, dans la Garonne. Cette phase sera la plus technique du chantier. Pour permettre la construction de ces piles « au sec », des caissons métalliques provisoires étanches seront mis en œuvre dans le fleuve. Dès la mi-mai démarrera la mise en place des pieux définitifs, d’un diamètre de 2,5 m.
Durant cette phase, tous les matériels de production du chantier seront mobilisés (grues, matériel de forage, matériels spécifiques pour les travaux fluviaux, etc.).  Le chantier ayant lieu de 6h à 22h les jours ouvrés, les phases de battage (opération consistant à enfoncer un élément vertical dans le sol par effet dynamique de chocs), génératrices de bruit, seront limitées et conduites préférentiellement en journée pour limiter les nuisances tôt le matin et le soir.

Iseufcm
crédit photo Bordeaux métropole

Selon nos sources, la trémie qui devait être anénagée au débouché du pont sur la rive droite, équivalente à celle de la rive gauche déjà contruite, ne verra pas le jour. Deux raisons principales sont évoquées. La première évoque une économie significative, ce qui est certainement le cas, comme on peut aisément l'imaginer. La seconde laisse interrogatif ; l'absence de trémie permettrait de réduire le trafic automobile sur la rive droite ... Disons que s'il n'augmente pas, ce sera déjà çà ... Donc au final, la piste Lapébie sera sans doute interrompue pour traverser le pont ; bien dommage.

Sur notre rive droite, les abords du pont bénéficieront d'une vaste esplanade verte comptant près de 600 arbres, qui s'ajouteront aux 5 300 arbustes et 200 000 plantes pour la totalité du projet. La voirie sera en travaux côté Floirac de fin 2022 à début 2024.

La fin des travaux est actuellement programmée pour fin 2023, avec une mise en service au  premier semestre 2024.

Retrouvez ces informations et toutes précisions sur 

https://www.bordeaux-metropole.fr/Actualites/Pont-Simone-Veil-reprise-des-travaux

 

Dossier complet dans le billet "pont Simone Veil" (menu à droite sur cette page d'accueil).

 

chasse au trésor (30avr21)

L'opération "chasse au trésor, trouve ton galet !" organisée par le Collectif Floiracais Danielle Mitterrand se poursuit. Pour tout savoir :

https://www.facebook.com/APECFDM

Peut être un dessin animé de texte

prairie fleurie (12avr21)

MISE A JOUR 12 AVRIL

Les services métropolitains chargés des espaces verts ont décidé de différer la plantation des prairies, square Léonie Bonnet et sur la noue. Cette décision s'explique par les conditions cimatiques actuelles et le retour d'expérience de l'an passé, marqué par une sécheresse sévère peur favorable à ces espaces. Les plantations interviendront en fin d'été ou début d'automne, ce qui serait gage de longévité.
Nous profiterons tout de même des sympathiques écosystèmes qui s'installent sur les espaces préservés par les tontes raisonnées, avec de multiples fleurs et plantes, sauterelles, libellules et autres petits oiseaux.

 

Le projet de prairie fleurie que va être créée en 2021 sur notre quartier se concrétise.
Le concept prairie fleurie est une forme d'écologie urbaine. Bien pensée, bien conçue, la prairie favorise significativement la biodiversité. Nous l'avons vu le long de la noue, les tontes raisonnées que nous avions réclamées ont ont vu se développer un éco-système avec sa faune, sa flore, certes éphémère mais apprécié de tous.
Séduisante et attrayante pour les riverains, elle contribue aussi à réduire les coûts d'entretien des espaces.

Le projet concerne principalement le square Léonie Bonnet et la noue. Les espèces mellifères seront privilégiées et une gestion des graines sera initiée.

Concrètement, à partir du mois de mars, les sols vont être préparés pour accueillir des plantes vivaces et des graines. Sur les talus du square, sur la noue, alterneront des espaces plus ou moins denses, plus ou moins fleuris, entre prairies et bosquets. Vivement le printemps !

 

ClassicImage 4617

Voir aussi les albums photos faune et flore, accessibles depuis le menu horizontal en haut de page.

On trie ses déchets ! (13déc20)

Sur "quais270" il est souvent question du tri des déchets. Vous savez donc que les volets législatifs et réglementaires encadrant cette problématique sont en constante évolution. Des étapes importantes se profilent d'ici 2023, pour trouver un aboutissement de la démarche en 2025. Ce dimanche 13 décembre 2020, deux textes importants sont publiés au Journal Officiel :

Le premier est le décret 2020-1573 :
Apportant des modifications significatives au Code de l'environnement et au Code général de collectivités territoriales, il prescrit et renforce notamment des sanctions en cas de non-respect des consignes de tri décidées par l'autorité administrative compétente, que cela soit dans un lieu public ou un lieu privé.

Le second est le décret 2020-1575 :
Il précise les pouvoirs de police judiciaire des agents de collectivités territoriales qui seront désormais habilités et assermentés pour constater, aussi bien dans un lieu pubic que dans un lieu privé, les infractions aux règles du tri des déchets, les autres abandons d'ordures, les dépôts sauvages, les déjections, etc.

Des riverains (particuliers, immeubles) ont déjà été confrontés à un ou plusieurs refus de collecte de leurs conteneurs par Véolia Propreté, pour non-respect des consignes de tri.
Les prestataires publics et privés impliqués dans la collecte, le tri, la valorisation et l'élimination des déchets sont également soumis à ces contraintes légales et réglementaires croissantes. Ils s'exposent à de très lourdes sanctions en cas de manquements à leurs obligations.
Les refus de collecte et en corollaire, les contraventions prévues risquent donc de croître pour les riverains négligents.

A l'encontre des détenteurs et/ou producteurs de déchets (que nous sommes toutes et tous) contrevenants, il est prévu des contraventions de 2ème classe (35 € ; 75 € si majoration), 4ème classe (135 € ; 375 € si majoration), 5ème classe (1500 €).

 

Pour mémoire, voici un rappel des principales règles actuelles de tri des déchets :


PAS DE VERRES DANS LES CONTENEURS. Présence de conteneurs spécifiques à la déchèterie, place de la République, parking Auchan, notamment.

PAS DE PILES et D’APPAREILS ELECTRO-MENAGERS. Conteneurs spécifiques à la déchèterie et à Leroy Merlin, notamment.

ECRASER LES CARTONS avant de les déposer dans le conteneur vert pour éviter de le saturer rapidement (je les pose au sol, je les piétine : simple et efficace). Le couvercle doit être fermé pour sa manutention.

PAS DE SAC POUBELLE DANS LE CONTENEUR VERT.

Pas de polystyrène dans le conteneur vert.

Jeter dans le bac vert uniquement les plastiques qui ont sur la boucle de Moëbius  le numéro

0 , 1, 2, 4, 6 ou mention entièrement recyclable.

Donc, pas de 3, 5, 7, other. En cas de doute et seulement en cas de doute, jeter dans le bac noir.

Hygiène publique (27fev21)

Monsieur le maire nous l'a indiqué ce 27 février, des consignes vont être données aux médiateurs de la ville en charge de notre quartier d'une part, aux agents de la police municipale d'autre part, pour qu'ils contribuent activement à ce que les propriétaires de chiens peu vertueux, adoptent un comportement civique et hygiénique. A cette fin, "quais270" a élaboré un petit tract qui sera distribué aux personnes concernées, par les médiateurs allant à leur rencontre.

Ce 26 janvier, légitime colère des jardiniers qui commencent à tailler et nettoyer les parterres de la noue.
Ils ne remercient pas les indélicats propriétaires de chiens qui laissent les déjections de leur animal là où ils travaillent à la main et accroupis. Je ne renonce jamais à admonester ces individus inciviques. J'ai demandé aux médiateurs de la ville d'intervenir, par le biais d'un petit tract que j'ai rédigé et dont ils devraient bientôt disposer à l'attention des propriétaires de chiens. Chacun devrait se sentir concerné et ne pas hésiter à interpeller les maîtres indélicats. 

Alors que beaucoup font des efforts, des propriétaires de chiens persistent à ne pas ramasser les déjections de leur animal. Il suffit pour s'en convaincre de parcourir la noue, de traverser les places, de marcher sur les trottoirs.
C’est particulièrement inadmissible dans un secteur résidentiel doté d’une école et d’un établissement de santé.
Les cinq distributeurs de "Canisacs" sont rarement approvisionnés (mais souvent indument vidés dès qu’approvisionnés) ? Raison de plus pour avoir sur soi un sachet pour ramasser.
Ayons une pensée pour les jardiniers qui nettoient à la main des parterres et souillent leurs outils sur les gazons, pour les jeunes enfants se rendant à l'école, pour les familles qui s'y promènent un peu plus chaque jour, pour les riverains dont les terrasses ouvrent sur ces espaces. Une pensée enfin pour les maîtres responsables qui ne veulent pas être assimilés aux plus négligents et ramassent, régulièrement les crottes laissées par des indélicats.

En 2019, la ville a connu des cas de parvorirose canine. Cette maladie virale hautement contagieuse est une menace majeure (souvent létale) pour les chiots et les sujets âgés. Les déjections en sont le principal vecteur.

Dscn2422 copie

circulation apaisée (27fev21)

MISE A JOUR 16 MARS 2021

En compagnie des trois riverains très impliqués sur ce dossier, nous nous sommes rendus en mairie pour débattre du sujet zone trente avec le conseiller en charge des mobilités et une responsable de la police municipale. Pendant plus d'une heure, nous avons fait valoir nos arguments, fait connaître nos préoccupations et nos attentes.
Les choses avancent et avant l'été des améliorations devraient être visibles, notamment avec le passage intégral de la rue Jules Guesde à 30 km/h, ainsi que des rues qui ceinturent l'école Danielle Mitterrand.
Nous attendons maintenant impatiemment la tenue d'un conseil de quartier, afin de pouvoir revenir publiquement et tous ensemble sur le sujet.

 

Notre rencontre avec monsieur le maire le 27 février  nous a permis de constater que le dossier "zone trente" va connaître des avancées significatives.

Ainsi, rue Jules Guesde, l'insupportable et inepte succession de tronçons à 30 puis à 50 km/h devrait rapidement disparaître au profit d'une zone intégralement limitée à 30 km/h. De même, cette vitesse pourrait concerner l'intgralité de la rue Jean Alfonséa.

Une réunion de travail est prévue avec le petit groupe de riverains pro-actifs sur ces questions, avant une mise à l'ordre du jour d'un prochain conseil de quartier (date non encore arrêtée).

Nous allons travailler dans le meilleur esprit, mais nous se lâchons rien car l'attente est forte et le besoin avéré. Actuellement, 126 foyers se sont prononcés. 92 (76 %) sont favotrables à l'instauration d'une zone trente ; 26 sont contre (20 %) ; 5 hésitent (4 %).

Continuer de faire connaître votre avis par le biais du sondage ouvert sur cette page. N'hésitez pas à voter et à faire voter. 

Ce sujet est prioritaire, car avec la densité de l'habitat qui s'accroît, les usages qui évoluent (plus de cyclistes, etc.), de nouvelles difficultés apparaissent et la situation des voies de circulation ceinturant l'école D. Mitterrand est insatisfaisante. Aucune de ces rues n'est en effet limitée à 30 km/h.

Dscf4544Dscn3224

 

 

 

 

fossé Eymet et salubrité publique (27fév21)

Notre rencontre avec monsieur le maire le 27 février nous conforte quant à sa volonté de résoudre, ou à tout le moins d'améliorer significativement, la situation calamiteuse du fossé Eymet.
"quais270" , pour qui ce dossier est prioritaire au regard des préoccupations sanitaires qu'il génère, ne manquera pas de vous tenir informés.

Img 0386

 

compostage de proximité (27fev21)

En relation directe avec la problématique de tri et valorisation des déchets qui, à "quais270", nous tient à coeur (voir le billet plus bas sur cette page), le compostage de proximité (appelé aussi compostage partagé) prend une place grandissante dans cette impérieuse démarche. Il consiste à produire du compost au sein de son quartier, de sa copropriété, de sa maison.
Le compostage est une excellente méthode, qui nécessite toutefois de bannir toute improvisation, pour ne pas se retouver rapidement en échec et ne pas générer de risques au plan de la santé publique et plus particulièrement de la santé publique vétérinaire. C'est pourquoi le compostage de proximité obéit à des règles strictes légales et réglementaires, tant en ce qui concerne sa production que son utilisation et son devenir. Mais ces aspects formels de maîtrise ne doivent pas rebuter ; le principe est aisément maîtrisable par qui veut bien s'investir a minima.
Parce qu'il est un volet déterminant et vertueux de l'obligaton de tri des déchets qui s'imposera à tous, en intégralité, à l'horizon 2025 (c'est demain !), nous avons demandé que lors du prochain conseil de quartier, une présentation du compostage de proximité soit effectuée par des agents métropolitains en charge de cette question.


Compost partagé en libre accès - Budget participatif de Canéjan

TCSP (22oct20)

Annoncé pour 2016/2018, puis 2020, puis 2022, le TCSP (voir le dossier spécifique acessible depuis le menu droit de cette page d'accueil) continue d'être un serpent de mer. Il est maintenant annoncé pour 2025, c'est-à-dire une fois mis en service le pont Simone Veil.
Initialement prévu pour être un tramway assurant sur la rive droite la lisaison dite "pont à pont" (Chaban-Delmas / Simone Veil), ce Transport en Commun en Site Propre a été réorienté vers un bus à haut niveau de service (BHNS), à l'image du Mettis à Metz
Désormais, c'est la mode de propulstion qui anime les débats. Il semble que le BHNS
électrique tienne la corde, voire le bus à hydrogène.

280px van hool exquicity 24 mettis n 1315 p r woippy    Les premiers bus hydrogene en france

Reste une question importante pour notre quartier, son tracé sur les rives de Floirac. Depuis l'origine du projet (début des années 2000, bien avant le début des constructions), il est réservé une bande de 7 mètres de large sur les 800 mètres de pelouses de la rive sud de la noue (le long de Ladera, terrasses de Garonne,  etc.. "quais270" n'est pas favorable à ce tracé, qui amputerait le coeur vert de notre quartier d'environ  6000 m2  (plus d'1/2 hectare) de verdure. La sécurité des promeneurs et le bruit sont pour nous d'autres préoccupations prioritaires.

P1040746

Nous revenons régulièrement sur cette question avec les riverains, nos élus, la métropole. Preuve que les choses ne sont pas figées, monsieur le maire nous indiquait récemment que finalement, les pelouses pourraient finalement n'être supprimées que sur une largeur d'un mètre. La partie goudronnée de l'avenue de la Garonne serait ainsi utilisée pour le TCSP. Par définition, ce type de transport en commun circule sur une voie qui lui est  en permanence réservée. La circulation automobile ascendante sur cette avenue (sens fleuve/coteaux) serait donc supprimée.

Ce sujet est prépondérant pour notre quartier, sa configuration pour le bien-vivre des riverains, son aspect éco-quartier qui tient à cœur de beaucoup d’entre-nous. Nous demanderons donc qu'il soit mis à l'ordre du jour du prochain conseil de quartier.

notre square (11déc20)

Belle surprise ce vendredi 11 décembre en passant square Léonie Bonnet. A chaque entrée trône désormais une plaque au nom de cette héroïne, infirmière militaire lors de la "grande guerre".
Rappelons que ce bel espace a été ainsi baptisé à l'initiative de quais270. Un peu d'autosatisfaction, donc.

Img 1090

Léonie Bonnet, infirmière militaire, fut une héroïne au sein de ce conflit mondial. Après avoir préparé des études de garde-malade à l’école municipale d’infirmières de l’hôpital du Tondu à Bordeaux, elle obtient son diplôme d’infirmière hospitalière (le 26 mai 1914). Elle revient à Bordeaux en avril 1915 dans le service des grands blessés et d’anesthésie de l’Hôpital complémentaire n°4 Grand-Lebrun, dirigé par le médecin-colonel Bergonié. Elle est décrite comme une collaboratrice efficace et fort appréciée. Son histoire est indissociable de celle "du Tondu", dont le nouvel établissement (NCBT) contribue au rayonnement de notre quartier et de la cité. Enfin, nommer un espace central des Rives de Floirac par le nom d’une femme commence à gommer un déséquilibre criant au sein d’un quartier ceinturé par Jules Guesde, Jean Alfonséa, Gaston Cabannes, Marcel Paul et Pierre Kaldor, entre autres.

qualité de l'eau potable à Floirac en 2019 (11aout20)

Eau consommation humaine

Voici le dernier bilan de l'Agence Régionale de Santé sur la qualité sanitaire de l'eau potable à Floirac.
L'eau est très calcaire. Détartrez trimestriellement les mousseurs de vos robinets et pommeaux de douche.
A ceux qui ont un adoucisseur, évitez de boire l'eau adoucie. Entretenez-le scrupuleusement.

A ceux qui utilisent des carafes filtrantes, changez fréquemment le filtre (recommandations fabricant).

Sa concentration en fluor est élevée : Ne pas donner de complément en fluor aux jeunes enfants sans avis d'un médecin ou dentiste.

2019 floirac bilan edch

Régulièrement, des riverains évoquent une odeur de chlore dans l'eau du robinet. Ce phénomène se produit régulièrement dans les réseaux publics d'eau potable. Il résulte d'une hyperchloration ponctuelle par l'exploitant et suit généralement une intervention (travaux d'aménagement ou réparation) sur une partie proche du réseau. Cela n'a pas d'influence négative sur la santé des personnes, ni sur la sécurité des aliments, y compris si l'eau est bue ou utilisée pour la cuisine.

Un moyen simple et efficace pour éliminer cette odeur consiste à mettre l'eau en bouteille, carafe, etc. puis à la placer dans le réfrigérateur pendant au moins une heure. L'eau ainsi "déchlorée" est plus vulnérable aux recontaminations : ne pas laisser le contenant ouvert à température ambiante, ne pas conserver cette eau plus d'une journée.

Dernièrement, quelques habitants d'une copropriété récente ont évoqué un problème d'odeur de plastique. Ce phénomène émane rarement du réseau  public (il n'a pas été précédemment évoqué sur notre quartier). Il convient en ce cas de se rapprocher du promoteur, afin de connaître la qualité des matériaux employés pour le réseau interne (réclamer les attestations de conformité sanitaire).

 

 

Dispositif tranquillité (14sep19)

Lors des spectacles d'au moins 4500 spectateurs à l'Arena, le dispositif tranquillité est activé. Il consiste en 12 points de filtrage au-delà desquels seuls les véhicules munis du badge résident, les véhicules de police et de secours et ceux préalablement autorisés peuvent prénétrer.

un widget spécifique en haut de la page d'accueil (menu droit) vous informe des dates d'activation.

26677852 2064639570421475 7804465651942385131 o
Maquettevignette

CONSEIL AUX ARRIVANTS

Présentez vous en mairie (numéro sur le menu gauche de cette page d'accueil)

avec un justificatif de domicile pour obtenir votre badge

Floirac, les Rives, les coteaux depuis un drône (26jun18)

Ciel mon pays - Floirac

La BMA vue du ciel (22fév18)

pour découvrir la BMA vue du ciel
cliquez sur le lien ci-dessous

https://www.youtube.com/watch?v=JHVWUa1rlg8&feature=youtu.be


février 2018
La bordeaux metropole arena a ouvert ses portes le 24 janvier 2018

UN NOM POUR MON QUARTIER (06jan17)

 

Le 06 janvier 2017, lors de la cérémonie des voeux au Floiracais, le maire de Floirac a annoncé que
la  ZAC des quais s'appelle désormais
"Les rives de Floirac"

C'est une grande satisfaction pour "quais270", qui a initié et porté cette requête pendant plus de deux ans avec constance et ténacité, appuyé par 402 Floiracais qui se sont manifestés pour que ce secteur prenne enfin un nom de quartier.